Exposition

Ne me quitte pas

Museo de Artes Decorativas, La Havane Cuba — Biennale de la Havane 12 avril - 12 mai 2019

Inspiré par l'effet Pompéi du Museo de Artes Decorativas après la fuite de sa maîtresse pendant la révolution cubaine, Théo Mercier envisage son exposition comme un scénario où le musée serait le théâtre d'une archéologie à l'envers. En contaminant la collection déjà pleine de fantasmes et de contradictions puisque constituée en grande partie d'objets d'art français du XVIIIe au XIXe siècle, il créé une machine à démonter le temps, l'espace et le bon goût. A la manière d'un conservateur, il raconte la vie quotidienne locale par des productions artisanales fabriquées avec des artistes et artisans cubains qu'il a rencontré lors de ses voyages à La Havane. Alors que la comtesse cubaine rêvait de la France, l'artiste français rêve à l'inverse de Cuba, et met en scène un exotisme inversé qui interroge l’artificialité de nos représentations.


Vue d'installation dans le hall du Museo de Artes Decorativas, 2019