Exposition

Nature morte et enterrée

Galerie Gabrielle Maubrie, Paris Novembre-Decembre 2009

Pour sa première exposition à la galerie Gabrielle Maubrie Nature morte et enterrée, Théo Mercier présente un ensemble de petites sculptures hybrides sur socle et de photographies à l’humour cynique et grinçant. Usant de titres satiriques pour nommer ses petits théâtres d’objets surréalistes, il créé des collisions improbables et des rapprochements a priori inconciliables entre la vie et la mort, le drôle et le triste, la rébellion et la fatalité. A ses débuts, Théo Mercier revendique une grande liberté formelle et un refus du confort visuel et intellectuel, qui lui permettent de faire des va-et-vient entre une pratique de collage en deux et trois dimensions, pour parasiter et démonter clichés et idées reçues.


2009 odyssée de la plage, sculpture, 90x30x30cm