Spectacle

Affordable Solution for Better Living

Premiere - Bonlieu Scène nationale Annecy le 3 avril 2018

Conception, chorégraphie, scénographie : Théo Mercier et Steven Michel
Texte : Jonathan Drillet
Avec : Steven Michel
Création sonore : Pierre Desprats
Création lumières : Éric Soyer
Costumes : Dorota Kleszcz
Avec les voix de : Fanny Santer et Jonathan Drillet

Production : Nanterre-Amandiers, Centre Dramatique National, apap - Performing Europe 2020 – avec le soutien du Programme Culture de l’Union Européenne
Coproduction : Bonlieu Scène nationale Annecy en collaboration avec workspacebrussels / Life Long Burning, avec le soutien de Programme Culture de l’Union européenne
Remerciements : Actoral – Festival international des arts et des écritures contemporaines & Montévidéo, Créations Contemporaines - Atelier de Fabrique Artistique, La ménagerie de verre, CAMPO, Gand (Belgique)
Diffusion : Nanterre-Amandiers en collaboration avec Art Happens


Dans Affordable Solution for Better Living, l’artiste plasticien Théo Mercier et le chorégraphe Steven Michel brisent les tabous d’une société corsetée par le bien-être en dressant au centre d’un espace immaculé un totem tout à fait singulier: une Kallax! Étagère phare du géant Ikea, moins star que la Billy, mais plus imposante et élégante, la Kallax est le symbole du «beau pour tous».

Par cette transposition d’un système commercial en objet chorégraphique, Affordable Solution for Better Living souhaite interroger la question du corps standardisé, du parcours imposé et d’une certaine illusion de liberté proposée par les grandes puissances industrielles. Comment l’entreprise met-elle en scène le corps du consommateur? Le domestique est-il vraiment l’espace de la vie non soumise ou au contraire une énième mise en scène orchestrée par une grande marque?
En trois mouvements, Affordable Solution for Better Living démonte le modèle et déploie les certitudes et les errances d’un homme presque parfait aux contours policés. Un centaure, mi-homme mi-meuble, construisant sur mesure et en toute absurdité son intérieur à lui, unique et pourtant si semblable à tous les autres. En toute beauté, crescendo, l’homme et l’espace faisant corps, l’univers lisse, harmonieux et glaçant se fissure et se tord, révélant sa part sombre en même temps que son humanité. Et si à trop vouloir bien s’occuper de son chez-soi on se détruisait de l’intérieur ?

Dates de tournée