Exposition

Desperanza (atelier)

Le tri postal, Lille Octobre 2012-Janvier 2013

Venus de Desperenza en rugissant,
Venus du pays où l’on tue les enfants.
Venus de Desperenza, pays cruel,
Là où on étouffe les salauds dans le sel.

Ils forment une troupe des plus dévastatrices.
Ils sont fantômes, esprits, zombies et spectres blancs,
Ils sont vieillards, adultes, animaux et enfants,
Et les routes qu’ils parcourent portent des cicatrices.

Venus de Desperenza en rugissant,
Venus du pays qui boit son propre sang.
Venus de Desperenza, pays cruel,
Là où on fabrique les cauchemars au scalpel.

Dégagez le passage ! Sabots dans la poussière,
Grand Bouc vénérable, fier et défoncé,
Conduit son long troupeau de corps décharnés
De fureur et de chair, de rage et de misère.

Venus de Desperenza en pleurant,
Venus du pays des morts-vivants.
Venus de Desperenza, pays de fiel,
Où les corps morts se ramassent à la pelle.

Jérôme Lambert

photo: Nicolas Giraud


Satan la clope, sculpture 120x100x200cm

Téléchargements