Exposition

Desperanza

Le Tri Postal, Lille Octobre 2012-Janvier 2013

Avec l’exposition Desperanza, Théo Mercier ouvre les portes d’un « musée imaginaire » qui explore l’univers du syncrétisme, où la maison hantée rencontre la fête des morts mexicaine. De retour d’une mission ethnographique auto-proclamée au Mexique, il revient les poches remplies d’objets et de curiosités les plus diverses, auxquels il donne un second souffle morbide par d’improbables rapprochements. La surabondance d’informations visuelles offre à l’œil chirurgical du regardeur le défi d’en démêler les ficelles. Détournant les modalités d’exposition du musée, il met en scène ces chimères post-exotiques dans un espace à l’ambiance brumeuse, oscillant entre le vivarium et le décorum.


Le grand publique, installation, 450x100x190cm